La Maison de la Photographie et des Matières Plastiques
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Les artistes > Sylvie Bernard > Au Maroc - Portraits - Sylvie Bernard
A la une
Agenda
Expositions
Année 2003
Année 2004
Images à la une
Les artistes
Béatrice Ropers
Bernard Toselli
Cyril Delacour
Jean-Luc Mège
Jeanne Roux
Marie-Pierre Vincent
Olivier Crouzet
Philippe Hervouet
Sylvie Bernard
Les cahiers d’images
Les fondateurs
Bruno Clémentin
Marie-Pierre Vincent
Philippe Durand
Livres
Qui sommes-nous
Au Maroc - Portraits - Sylvie Bernard
mardi 30 août 2005


Rachida, Hassel Beid-©Sylvie Bernard - 30.8 ko

Rachida, Hassel Beid-©Sylvie Bernard

"Depuis 2001 je me rends régulièrement dans le sud marocain. En janvier 2005 j’ai passé quelques jours dans le Sahara Occidental. Dans ce pays aux paysages et aux lumières d’une beauté sidérante, photographier les gens m’est immédiatement apparu comme une évidence. Le courant est passé, tout de suite, tout simplement et avec beaucoup d’émotion. Je voyage seule, en bus, taxi collectif, camionnette à plateau, camion, auto-stop. Mon matériel photo est volontairement et la plupart du temps restreint :1 boîtier 1 objectif.

Je réalise mes portraits "en situation" : des gens, dans leur environnement quotidien, généralement dans l’espace "public", parfois chez eux, notamment les femmes, qui acceptent rarement d’être photographiées "dehors", espace plutôt réservé aux hommes et aux enfants.

Après le match de foot, M’hamid-©Sylvie Bernard - 19.3 ko

Après le match de foot, M’hamid-©Sylvie Bernard

Outre l’aspect descriptif de l’environnement des gens, c’est surtout leur regard qui m’intéresse. L’appareil photo est souvent perçu comme un miroir qui reflète l’image qu’ils veulent donner d’eux-mêmes. Toutes mes photos sont légendées. Il est difficile et dangereux de faire des généralités à propos du sud marocain : Arabes, Berbères, Saharaouis, nomades ou sédentaires, Haratines (descendants d’esclaves venus d’Afrique noire),cohabitent plutôt bien en une multitude d’ethnies,de tribus et de clans avec des langues et des codes sociaux très variés : Ainsi une femme Arabe n’est pas autorisée à "toucher" l’argent, alors qu’une femme Berbère ou Saharaouie peut se rendre au souk pour y faire du commerce. Le nomadisme,l’économie de "subsistance",la sédentarisation récente expliquent peut-être en partie ces différences...

Le Maroc est un pays en mutation. Des réformes importantes ont été effectuées depuis l’accession au trône de Mohamed VI en 1999 : réforme de la"moudaouana"(code de la famille et statut des femmes), reconnaissance de la langue "Amazigh"(berbère), liberté d’association, commission"équité et conciliation"qui permet aux victimes des "années de plomb" de témoigner publiquement sans toutefois pouvoir nommer leurs tortionnaires, aides financières aux familles pour la scolarisation des enfants, accélération de la construction d’infrastructures :routes ponts électricité... Politiquement, économiquement et culturellement ces réformes sont longues à se mettre en place.

De gros problèmes sont encore présents :droits de l’homme bafoués/ journalistes emprisonnés/corruption généralisée/fonds publics détournés/répression envers les jeunes en contact avec les étrangers/violences policières/alcoolisme(alcool à brûler) / toxicomanie(colle à vélo et gaz d’échappements/encouragement à la délation/mauvaise distribution de l’eau/prostitution massive/tourisme sexuel/exode rural / expatriations souvent mortels à bord des"pateras"/muselage de la parole et des initiatives individuelles ou collectives non" conformes"/violences et répressions permanentes dans le Sahara occidental/...cette liste n’est pas exhaustive. 40 pour cent de la population active marocaine est au chômage...( source à vérifier)."

Lahcen, ferrailleur, Taroudant-©Sylvie Bernard - 44.6 ko

Lahcen, ferrailleur, Taroudant-©Sylvie Bernard

Expositions :

- Saint-Etienne, Art dans la Ville-2002

- Marrakech, Institut français-2003

- Sidi Ifni et Agadir (expo collective)-2005

On peut aussi voir ce travail tous les samedis au marché de la création à la Bastille, Boulevard Richard Lenoir à Paris (stand :"made in clichy la Garenne,"1er plateau).

Projet : Retourner dans le Sahara occidental cet automne ou cet hiver.

Noredine et ses copains-©Sylvie Bernard - 42 ko

Noredine et ses copains-©Sylvie Bernard

AU MAROC

La terre rouge, la poussière, la fumée noire ou blanche des moteurs diesels et des hamams, le rythme des marteaux, les klaxons, les mules, les porteurs...balek !

Les odeurs,la lumière,le soleil qui brûle, la clarté du ciel nocturne et glacial, la musique et le silence, les rires et les chants des enfants, leurs ballons de foot en corde, des paysages d’une beauté sidérante...

L’intensité des regards, la memoire si vivante, la parole, les paroles et les gestes, la pudeur.

Des mendiants qui vous regardent droit dans les yeux.

La pensée qui chemine, la subtilité de ses méandres, les certitudes qui s’ébranlent...

La vie, la chance de vivre, la force et le courage de vivre qui transcendent un peu la pauvreté...

La transmission de cette force qui peut donner à nouveau le goût de vivre à ceux qui croyaient l’avoir perdu.

Le Maroc, de roc et de troc, où les nuances remplaçent parfois les nuages, où l’eau si rare et si précieuse trace les arabesques de la fragilité de la vie...

Sylvie Bernard (droits réservés)

Trois livres à propos du Sahara Occidental : "Gens des nuages" de JMG et Jemia Le Clezio

"Desert" de JMG Le Clezio

"Smara" de Michel Vieuchange.



Répondre à cet article




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil