La Maison de la Photographie et des Matières Plastiques
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Les cahiers d’images > La pomme de terre
A la une
Agenda
Expositions
Année 2003
Année 2004
Images à la une
Les artistes
Béatrice Ropers
Bernard Toselli
Cyril Delacour
Jean-Luc Mège
Jeanne Roux
Marie-Pierre Vincent
Olivier Crouzet
Philippe Hervouet
Sylvie Bernard
Les cahiers d’images
Les fondateurs
Bruno Clémentin
Marie-Pierre Vincent
Philippe Durand
Livres
Qui sommes-nous
LES CAHIERS D’IMAGES N° 3
La pomme de terre
Jean-Louis Gonterre
lundi 14 juin 2004


Je ne suis pas le photographe des choses ou des événements extraordinares. Pour moi, le quotidien est assez fabuleux pour me donner matière à photographier. C’est la raison pour laquelle depuis de nombreuses années, je photographie la pomme de terre. Son extrême banalité m’a séduit un jour de l’automne 1994.

Dès les premières photos, j’ai supprimé tout aspect anecdotique, toute référence à la terre. J’avais une idée phare : traiter la pomme de terre comme une sculpture, un objet d’art. Ainsi, je suis parti pour un long voyage, à la découverte de la sensualité des courbes, du mystère des creux, de la lumière caressant une peau lisse, tendue, fripée, salie. La première série voyait le jour : les variétés. C ?est une débauche de formes, de couleurs, de prénoms féminins, et aussi, de nombreuses rencontres avec les producteurs, que ce soit sur les marchés ou dans les fermes.

Puis les pommes de terre ont pris leur autonomie et m’ont imposé leur histoire que j’ai dû mettre en forme : les surréalistes, les couples, les enfermements, les identités, les ludiques, etc. Et tout en faisant des photos, on se pose des questions, car la pomme de terre est avant tout un aliment, c’est même le quatrième aliment de base pour l’humanité, après le riz, le maïs et le mil.

Ainsi la pomme de terre paraît bien insignifiante, mais pourtant grâce à elle nous pouvons nous poser les questions essentielles, sur le type de nourriture que nous consommons, avec quelle saveur. Quel type de société sommes-nous prêts à accepter ou à refuser ? Ou à inventer ?

Jean-Louis Gonterre Octobre 1998 - Février 2002



Répondre à cet article

Dans la même rubrique :
Des jardins pour lire la ville
Manufrance
P.A.C.S
La muraille de chine




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil